Saut au contenu principal
print small medium large 

PAGE D'ACCUEIL / ÉTABLISSEMENTS, PROGRAMMES ET SERVICES / PROGRAMS & SERVICES AVAILABLE HERE: /


Don d'organes et de tissus

Tout Insulaire âgée de 16 ans et plus qui comprend la nature et les conséquences d’un don d’organes ou de tissus peut consentir à devenir donneur. Il est possible de changer d’avis à n’importe quel moment. 

Les parents ne peuvent pas consentir à l’inscription de leur enfant comme donneur d’organes et de tissus. Les parents peuvent seulement consentir au don d’organes ou de tissus au nom de leur enfant si l’occasion de donner se présente. Il est impossible de consentir au nom de quelqu’un à l’avance. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, consultez la Human Tissue Donation Act [PDF | 109 Ko] (loi sur les dons de tissu humain).
 


Le saviez-vous?
Un donneur peut permettre jusqu’à 75 greffes de tissus.

  • Le tissu sclérotique est utilisé pour la reconstruction de l’œil.
  • Les cornées permettent à des personnes atteintes d’une maladie de la cornée ou ayant été blessées à la cornée de recouvrer la vue. Un donneur permet à deux personnes de recevoir une greffe de cornée.
  • Les valvules cardiaques peuvent sauver la vie d’une personne ayant une valvule cardiaque ne fonctionnant pas correctement.
  • Les greffes de peau peuvent sauver la vie de personnes ayant subi des brûlures graves.
  • Les tendons redonnent de la mobilité aux articulations endommagées en raison de la vieillesse, d’une maladie ou d’une blessure.
  • Les greffes d’os sont utilisées pour les procédures orthopédiques, comme le remplacement d’une hanche, une chirurgie rachidienne, la réparation d’un membre ou la guérison de blessures graves.


Pourquoi devenir donneur d’organes ou de tissus?

Après le décès, le don d’organes comme le cœur, le foie, le pancréas, l’intestin grêle, les reins et les poumons peut sauver bien d’autres vies. Il est également possible de donner un rein ou une partie du foie ou d’un poumon de son vivant.

Le don de tissus comme de la peau, des os, des tendons, des cornées, des yeux et des valvules cardiaques peut permettre d’améliorer la qualité de vie d’une personne ayant subi des brûlures, souffrant de problèmes de vision ou vivant avec des problèmes de mobilité.


Comment puis-je déclarer mon intention d’être un donneur?
Pour signaler votre intention de devenir un donneur d’organes ou de tissus, veuillez remplir le formulaire à cet effet [PDF | 271 Ko] et le faire parvenir par la poste à :

Bureau de l’assurance-maladie
126, chemin Douses
C.P. 3000
Montague (Î.-P.-É.)  C0A 1R0

Bien sûr, vous êtes encouragé à discuter de votre décision de devenir un donneur d’organes ou de tissus avec vos proches.


Et si j’ai déjà indiqué que je veux être un donneur sur mon permis de conduire ou ma carte-santé de l’Î.-P.-É.?
Par le passé, les Insulaires pouvaient déclarer leur intention d’être un donneur sur leur permis de conduire et leur carte-santé. Ce type de déclaration cessera d’être possible au cours des prochains trois à cinq ans et sera remplacé par l’inscription à un registre. Vous pouvez aussi rédiger une Directive relative aux soins de santé [PDF | 185 Ko] (testament biologique) pour déclarer votre consentement.

N’oubliez pas d’informer vos proches de votre décision d’être un donneur d’organes ou de tissus et de les mettre au courant si vous changez d’avis. Votre plus proche parent devra participer au processus de sélection après votre mort – il vaut donc mieux qu’il soit au courant de vos souhaits.


Qu’est-ce qu’un registre des déclarations d’intention concernant le don d’organes et de tissus?
Un registre des déclarations d’intention concernant le don d’organes et de tissus permet aux gens de déclarer de façon officielle qu’ils sont prêts à faire don de leurs organes et tissus si c’est possible au moment de leur mort.


Si j’ai un problème de santé ou que je prends des médicaments, puis-je tout de même être donneur?
Bien qu’un don doit satisfaire certains critères pour être sécuritaire, vous ne devriez pas décider si vous vous inscrivez au registre en fonction votre état de santé. Chaque fois qu’un don d’organe ou de tissu est possible, une recherche est effectuée afin de vérifier s’il est sécuritaire, et les critères changent dès que de nouveaux renseignements deviennent disponibles.

Si vous voulez devenir un donneur, vous pouvez répondre « oui » sur le formulaire. Lorsqu’un don d’organe ou de tissu devient possible, les professionnels de la santé examinent votre historique de santé et s’assurent que vos organes et tissus sont sécuritaires et peuvent faire l’objet d’un don.


Y a-t-il un âge limite pour être donneur d’organe?
Non, l’état de santé du donneur est plus important que son âge pour le don d’organe. Le plus vieux donneur au Canada était âgé de 93 ans.


Qu’arrive-t-il à ma mort si j’ai déclaré vouloir faire don de mes organes?
Pour pouvoir donner des organes, vous devez mourir à l’hôpital après avoir été maintenu en vie par des appareils, et avoir subi des lésions cérébrales irréversibles. Si ces critères sont remplis, le coordonnateur des dons d’organes de Halifax, en Nouvelle-Écosse, examine votre dossier médical, évalue votre état de santé et décide si un don peut avoir lieu. Votre famille aura alors l’option de donner vos organes. Si les membres de votre famille appuient la démarche, le coordonnateur des dons d’organes leur expliquera le processus, obtiendra leur consentement et leur posera quelques questions sur vos antécédents sociaux et médicaux.

Si le don d’organes est toujours une possibilité, le corps est ensuite transporté à Halifax où la mort cérébrale et l’admissibilité du don sont confirmées au moyen de quelques tests médicaux. La compatibilité des organes est vérifiée au moyen d’un processus normalisé auprès des receveurs potentiels figurant sur la liste d’attente nationale. S’ils le désirent, les membres de la famille peuvent se rendre à Halifax. Lorsque des receveurs ont été identifiés, les organes sont prélevés dans une salle d’opération et apportés au lieu où la greffe sera effectuée. Si un don de tissus est également indiqué, le prélèvement des tissus a lieu après celui des organes. Une fois l’opération terminée, le corps est transporté gratuitement jusqu’au salon funéraire indiqué.

 
Qu’arrive-t-il à ma mort si j’ai déclaré vouloir faire don de mes tissus?
Si vous mourez dans un hôpital de l’Île, vous serez évalué pour voir s’il est possible de prélever vos tissus. Dans l’affirmative, le personnel de Santé Î.-P.-É. communique avec la Banque régionale de tissus à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Un spécialiste de la Banque doit examiner votre dossier médical, évaluer votre état de santé et décider si vos tissus peuvent faire l’objet d’un don. Votre famille aura alors l’option d’effectuer ce don. Si les membres de votre famille appuient la démarche, le spécialiste leur expliquera le processus, obtiendra leur consentement et leur posera quelques questions sur vos antécédents sociaux et médicaux.

Si le don est toujours une possibilité, votre corps est ensuite transporté à Halifax où le prélèvement des tissus a lieu. Une fois l’opération terminée, votre corps est transporté gratuitement jusqu’au salon funéraire. 


Le fait d’être donneur d’organes ou de tissus peut-il retarder les funérailles ou empêcher les funérailles à cercueil ouvert?
L’opération visant à prélever des organes ou des tissus est effectuée avec le même soin que toute autre intervention chirurgicale. Le corps est toujours traité avec respect et dignité. Toutes les parties touchées par le prélèvement sont reconstruites. Ce processus est très important, surtout lorsqu’il est question d’un don oculaire. Dans ce cas, le contour de l’œil est reconstruit de façon à ce que l’intervention soit imperceptible. Le corps du donneur est généralement rendu au salon funéraire dans les 24 à 48 heures après sa mort.

La plupart du temps, il est impossible de savoir si quelqu’un a fait un don d’organes ou de tissus, et les funérailles à cercueil ouvert restent une option. Tous les dons sont confidentiels. Toutefois, si vous voulez faire savoir que votre être cher a fait un don, vous pouvez inclure cette information dans l’avis de décès, le programme de funérailles, ou l’éloge funèbre. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le directeur provincial des dons et des greffes d’organes et de tissus par téléphone au 902-368-5920.


Comment faire pour devenir donneur d’organes vivant?
Un adulte en santé peut donner un organe de son vivant après avoir subi une série de tests visant à assurer sa sécurité. Si vous souhaitez donner un rein, une partie de votre foie ou d’un de vos poumons ou de la moelle osseuse à un proche, vous devez communiquer avec votre médecin pour discuter du processus.

L’examen médical sert à déterminer s’il est sécuritaire de faire un don et si le donneur et son proche sont compatibles. La greffe a de meilleures chances de prendre lorsque le donneur et le receveur sont compatibles.

Lorsqu’un donneur n’est pas compatible avec un proche qui a besoin d’un rein, il peut quand même donner un rein à une autre personne pour aider son proche à recevoir une greffe d’un autre donneur. Les donneurs vivants sans receveurs désignés peuvent s’inscrire au Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires. Les donneurs potentiels et les receveurs intéressés peuvent communiquer avec le Queen Elizabeth II Health Sciences Center à Halifax, en Nouvelle-Écosse, en composant le 1-888-362-8555 (sans frais) ou le 902-473-5501.


Les donneurs vivants ont-ils accès à un appui financier?
Toute personne qui décide de devenir donneur vivant pour un Insulaire ou de participer au Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires pourrait recevoir une indemnisation maximale de 5 500 $ pour rembourser les frais de déplacement et de subsistance liés au don.  

  • Déplacement – Jusqu’à 1 500 $ par donneur pour le transport par avion, train, voiture, taxi, métro ou autobus. (Le kilométrage effectué en voiture sera remboursé selon le taux/km observé à ce moment par le gouvernement.)
  • Hébergement – Jusqu’à 875 $ par donneur (maximum de 125 $/nuit pour les dates correspondant à la tentative de greffe).
  • Repas – Jusqu’à 280 $ par donneur (maximum de 40 $ par jour).
  • Stationnement – Jusqu’à 101,50 $ par donneur (maximum de 14,50 $ par jour).
  • Perte de revenu – Jusqu’à 3 200 $, c’est-à-dire la plus faible des deux sommes suivantes : 400 $ par semaine (répartis proportionnellement par jour) ou 55 pour cent de la rémunération hebdomadaire nette (maximum de huit semaines). Les donneurs qui sont sans emploi ou qui reçoivent des prestations d’invalidité de longue durée, d’aide gouvernementale ou du Régime de pensions du Canada ne sont pas admissibles à l’aide au revenu. Pour obtenir un remboursement à la suite d’une perte de revenu, il faut soumettre les documents suivants :

    • preuve de revenu;
    • documentation du médecin indiquant la période de temps durant laquelle le donneur doit s’absenter du travail;
    • énoncé confirmant qu’aucune autre source de revenu n’est disponible.


Comment faire pour demander le remboursement des frais engagés?
  • On doit annexer tous les reçus et la documentation connexe à la demande de remboursement et la faire parvenir à la gestionnaire provinciale des dons et des greffes d’organes et de tissus dans les 90 jours suivant la greffe.

    • Numéro de la carte santé et adresse du donneur
    • Numéro de la carte-santé et adresse du receveur d’organes ou de tissus
    • Date et confirmation du processus de la greffe
    • Dates du déplacement et/ou du lieu d’hébergement
    • Adresse du lieu d’hébergement
    • Reçus originaux (cartes d’embarquement, reçus de stationnement, etc.) et kilométrage parcouru
    • Montant total payé, taxes comprises (TVH, TPS, TVP)
    • Toute autre documentation demandée.


Qu’est-ce que le Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires?
Le Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires est géré par la Société canadienne du sang. Il vise à améliorer les chances de trouver des personnes compatibles pour effectuer une greffe de rein. Le programme permet à des donneurs sans receveurs désignés ainsi qu’à des pairs donneur-receveur incompatibles de s’inscrire à un registre qui multiplie les possibilités de pairs compatibles.


Existe-t-il d’autres ressources?


Avec qui puis-je communiquer si j’ai des questions au sujet du don d’organes et de tissus?
Gestionnaire provinciale des dons et des greffes d’organes et de tissus
16, rue Garfield
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)  CIA 7N8
Téléphone :
902-368-5920

image banner of links Numéros en cas d'urgence Cliniques sans rendez-vous Compliments et plaintes Registre des patients Carte santé de l'Î.-P.-É. Pharmacare Wait Times
French - back to top