Saut au contenu principal
Bookmark and Share print small medium large 

PAGE D'ACCUEIL / À PROPOS DE NOUS / ÉQUIPE DE DIRECTION / DIRECTEUR GéNéRAL INTéRIMAIRE / MESSAGES DU D.G. / 2011 ARCHIVE OF CEO MESSAGES /


Le MCS vise le remaniement des postes, non l'élimination d'emplois

Le 3 juin 2011

J’aimerais éclaircir certaines données véhiculées dans les médias récemment à propos du modèle collaboratif de soins (MCS) instauré à l’hôpital communautaire d’O’Leary.

À la suite d’un communiqué émis par le PEINU, on a indiqué que l’hôpital communautaire perdrait dix infirmières autorisées. C’est inexact. Quatre IA qui travaillent actuellement à l’hôpital communautaire seront touchées, et Santé Î.-P.-É. ainsi que le syndicat travaillent avec chacune de ces membres du personnel en vue de cerner les options potentielles, dont la création d’un nouveau poste d’IA à l’hôpital.

Comme nous l’avons mentionné tout au long du processus d’instauration du MCS, il n’y aura pas de pertes d’emploi. Il y a tout simplement trop de travail au sein de notre système de soins de santé pour que nous puissions nous permettre de laisser partir du personnel. En fait, la région d’O’Leary a connu une augmentation du personnel dans le secteur des soins à domicile et connaîtra une hausse de personnel dans le secteur des soins primaires et des soins de longue durée au cours des deux prochaines années. En outre, de nouveaux postes de préposé aux soins seront ajoutés à l’hôpital communautaire afin de mieux répondre aux besoins quotidiens des patients, ce qui permettra au personnel infirmier de se concentrer davantage sur l’ensemble des besoins en matière de soins des patients.

Le MCS vise le remaniement du personnel dans le but de mieux répondre aux besoins de nos patients, clients et résidents, de façon à ce que les soins appropriés soient donnés par la bonne personne, au bon endroit. Une approche davantage axée sur la collaboration signifie que les travailleurs de la santé pourront utiliser pleinement leurs compétences et habiletés, de façon à exploiter le plus efficacement possible nos ressources en soins de santé.

Les raisons qui sous-tendent l’utilisation de ce modèle sont claires. Nous devons relever les défis associés au vieillissement de la population, à l’accroissement de la demande de services, à la pénurie de main-d’œuvre et à la charge de travail du personnel si nous voulons assurer la pérennité des soins de santé dans l’avenir. Par exemple, les postes d’IA vacants imposent une telle surcharge à notre effectif qu’il a fallu fermer des lits, refuser des demandes de congé ou rappeler des infirmières qui venaient de terminer leur quart de travail afin de répondre aux besoins des patients.

Nous en sommes actuellement à la phase 2 du processus de mise en œuvre du MCS. Une évaluation de mi-parcours a été effectuée pour la phase 1, et vous pouvez vous procurer le rapport auprès de votre supérieur ou en ligne à l’adresse www.healthpei.ca. Nous avons déjà des échos positifs à propos de l’impact du modèle collaboratif de soins de la part des bénéficiaires de nos services ainsi que des établissements dont le processus de mise en œuvre est plus avancé.

Cela étant dit, je reconnais certainement que l’ampleur des changements que nous avons entrepris a présenté un défi pour un grand nombre de nos travailleurs de la santé. Nous espérons que chaque amélioration que nous apporterons nous permettra de mieux soutenir nos dévoués membres du personnel et médecins qui s’efforcent au quotidien de donner aux Insulaires des soins de qualité, de façon sécuritaire.

Keith Dewar, D.G.

Affiché à 16 h 17

image banner of links Numéros en cas d'urgence Cliniques sans rendez-vous Compliments et plaintes Registre des patients Carte santé de l'Î.-P.-É. Pharmacare Wait Times
French - back to top